Liposuccion

La liposuccion est de loin l’opération la plus demandée en chirurgie esthétique contemporaine. Pour cela plusieurs points nécessitent d’être clarifiés.

La lipoaspiration a pour but d’enlever la graisse et n’a pas d’effet direct sur la peau . Au contraire , la qualité de la peau et son degré d’élasticité conditionnent énormément le résultat après liposuccion : En effet plus la peau est élastique plus elle pourra se recoller et mouler les reliefs de la silhouette . on comprend alors que la peau flasque avec de multiples vergetures   ne peut pas prévoir un très bon résultat une fois la graisse en dessous a été retirée. (Voir Abdominoplastie, lifting des bras, lifting des cuisses)

Il existe 2 types de graisse : Profonde au niveau des viscères et superficielle directement sous la peau. La liposuccion vise à enlever uniquement la graisse superficielle. La graisse profonde, inaccessible à la chirurgie directe peut être la cible du régime alimentaire. Nous comprenons alors que liposuccion et régime alimentaires sont complémentaires. La lipoaspiration   ne doit  être pratiquée que si le poids est stable :  poids stable =  résultat stable

La liposuccion est une chirurgie esthétique dont le but n’est pas de « perdre du poids » mais de corriger la forme . C’est pour cela que la quantité de graisse aspirée est quantifiée en litre et donc en volume et pas en kilo. La graisse superficielle qui est la cible de la lipoaspiration n’est en effet pas très dense. Elle affecte alors plus le volume et donc la forme  que le poids . Par ailleurs , il exite un  « volume maximal possible » de graisse aspirée pour chaque opération . Ce volume varie en fonction des antécédents médicaux et chirurgicaux et aussi du résultat des analyses de sang préopératoires.

Les zones à lipoaspirer sont identifiées et classées par priorité durant la visite médicale qui précède la liposuccion. Elles ne pourront peut être pas toutes être aspirées au même temps opératoire. Durant cette consultation, le chirurgien esthétique évalue entre autres la qualité de la peau et son degré d’élasticité. A noter que la « cellulite » ou « peau d’orange » ne peut pas être améliorée par la liposuccion. Une consultation de pré-anesthésie avec bilan sanguin sont réalisés avant la l’opération.

L’opération est pratiquée toujours au bloc opératoire et classiquement sous anesthésie générale. L’anesthésie locale peut être utilisée pour  aspirer  une seule et petite zone comme la liposuccion du menton.

Le chirurgien plasticien commence par l’ infiltration de solutions qui liquéfient la graisse. Il introduit la canule fine à travers une incision de 3  à 4 millimètres  et commence à aspirer les cellules graisseuses par des mouvements d’allers-retours .

De nouvelles techniques ont été introduites  pour faciliter l’aspiration de la graisse . Nous citons la fragmentation de la graisse par les ultrasons ( technique type VASER, PROMERTER) et la vibration automatique par l’appareil MICROAIRE . Ces différentes techniques de liposuccion sont utilisées par le Dr Chedi BALI.

L’opération dure de 1 à 3 heures .

La liposuccion n’est pas une chirurgie spontanément douloureuse. La douleur est ressenti surtout à la pression de la zone traitée. Les bleus sont variables. Les œdèmes (gonflement) sont constants et naturels après la liposuccion . C’est une réaction normale du corps qui peut être plus ou moins importante.  Pour cela  le résultat après liposuccion  ne peut pas être apprécié au début .

Le port d’une gaine de contention (panty) et durant 4 à 6 semaines en postopératoire est nécessaire. Les séances de drainage lymphatique commencées rapidement au 4ème jour et pour la même durée permettent de diminuer le gonflement et de prévenir l’accumulation de liquide lymphatique (Seroma) en sous cutané. C’est à partir de minimum 1 mois qu’on commence à évaluer le résultat de la liposuccion. L’aspect final sera apprécié après 3 à 6 mois. C’est le temps que la peau nécessite pour se recoller et se redraper en profondeur pour redonner la forme finale. Au-delà de ces délais, le résultat restera stable tant que le poids sera stable.

L’arrêt de travail est de 7à 14 jours. La reprise de l’activité sportive sera progressive à partir de la 4ème semaine.