contact@drchedibali.com
+216 99 14 68 68

Pénoplastie

La taille ou la largeur du sexe masculin peut être une préoccupation majeure pour certains hommes. La longueur du pénis en érection varie entre 13 et 18 cm pour la plupart des hommes. Mais certaines personnes sont gênées par la taille de la verge flaccide ou au repos donnant ce qu’on appelle le syndrome du vestiaire qui occasionne un manque d’assurance même avec une érection normale.La pénoplastie ou phalloplastie esthétique est une intervention de chirurgie intime visant à agrandir son sexe soit en longueur, soit en circonférence (en largeur).

 

Il existe 2 techniques:

Le lipofilling du pénis et l’injection d’acide hyaluronique. La technique consistant à injecter du silicione, utilisée dans certains pays, est dangereuse et à proscrire.
L’élargissement se fait par l’intermédiaire de réinjection de graisse autologue , C’est une technique utilisée depuis plusieurs années en chirurgie plastique. Il s’agit d’une auto-greffe de cellules graisseuses prélevées sur le même patient . Le site du prélèvement de la graisse est variable. Lorsqu’il existe une surcharge graisseuse du pubis, le prélèvement peut se faire à son niveau permettant de dégager encore plus la verge. Cela aboutit à une augmentation du volume de la verge tant au repos qu’en érection . Il s’agit d’une méthode très fiable et le résultat est définitif à condition que le patient garde le même poids.
Le gain en circonférence est de 2 à 3 cm soit 30 à 50% par rapport au volume antérieur.
L’avantage de cette intervention est que la verge conserve un aspect totalement naturel. L’intervention reste insoupçonnable et sans aucune cicatrice visible.
La deuxième technique, mois pratiquée, est l’agrandissement du penis par injection d’acide hyaluronique.

 

L’allongement se fait par la libération du ligament suspenseur de la verge afin de désenfouir le sexe. Ainsi, la partie intra- abdominale de la verge se trouve extériorisée. On obtient ainsi un allongement de 2 à 4 cm, mais le gain ne concerne que la verge au repos. Le gain obtenu dépend des conditions anatomiques rencontrées, du patient et est donc impossible à prévoir en pré-opératoire. L’incision en « Z » ou en « Y » sera cachée dans les poils pubiens.
Ces deux interventions peuvent être pratiquées isolément ou souvent en association. D’autres gestes complémentaires peuvent être réalisés : liposuccion pubienne, lifting pubien, plastie du frein,..

 

Allongement du penis:

Anesthésie générale durant 1 heure en moyenne avec une hospitalisation d’un seul jour. L’incision se fait au niveau des poils pubiens donnant une cicatrice pratiquement invisible. Elle consiste à libérer le ligament suspenseur de la verge donnant un allongement uniquement au repos de 2 à cm. L’incision est refermée au fil résorbable.

 

Elargissement du pénis:

Anesthésie locale assistée ou générale durant 30 minutes et sortie le jour même. Après un prélèvement de graisse au niveau du ventre ou du pubis, celle-ci est centrifugée puis injectée de façon homogène à travers de micro-incisions.
La technique utilisant de l’acide hyaluronique sous fait à la suite d’application de crème anesthésiante locale. Elle donne un résultat immédiat mais sa durée d’action est de 12 à 18 mois et devra donc être renouvelée.

 

Les suites opératoires sont en général peu douloureuses, ne nécessitant que rarement des antalgiques simples. L’arrêt de travail ne dépasse pas les 6 jours en général.

– Elargissement du penis:

Une abstinence sexuelle durant un mois est préconisée. Dans les jours qui suivent apparaissent des bleus et un gonflement, lié à l’oedème post-opératoire, qui disparaitront progressivement. Le résultat sera apprécié au bout de 2 à 3 semaine donc après le dégonflement. Une résorption partielle de 30% en moyenne est constatée . Le chirurgien en tient compte lors de l’opération en faisant une sur-correction. De discrètes irrégularités, petits nodules sous-cutanés sans gravité, sont le fait de réactions tissulaires inattendues ou de phénomènes cicatriciels inhabituels. Elles sont, en règle générale, accessibles à un traitement complémentaire fait au cabinet par injection de corticoïdes à partir du 6e mois post- opératoire afin de parfaire le résultat.

– Allongement du pénis:

Là aussi, on aura des bleus et un oedème du pénis. Le résultat est immédiat mais uniquement sur une verge flaccide ou au repos.
La cicatrice est cachée par les poils pubiens. Une abstinence sexuelle de 3 semaine devra être observée. Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une pénoplastie d’élargissement ou d’allongement réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patients sont pleinement satisfaits de leur résultat. Une retouches ou une 2ème séance peuvent être envisagées à partir du 3ème mois pour la pénoplastrie d’élargissement. Enfin il n’y a aucune conséquence après ce type d’intervention sur l’érection.

 

La nymphoplastie consiste à réduire la taille des petites lèvres du vagin.

La vaginoplastie permet de rétrécir un vagin dilaté par les accouchements.

L‘hymenoplastie est l’intervention de reconstruction de l’hymen pour retrouver la virginité.